ƒ Le sourire au Vietnam | Carnet de vie

Le sourire au Vietnam

Horizon du Vietnam
Ecrit par Horizon du Vietnam

On peut difficilement décrire ou résumer tout un peuple en un seul mot, cela serait trop « réducteur ».
Mais il faut reconnaître que souvent une nation se distingue d’une autre par un élément qui la rend unique.
Il peut s’agir d’un trait de personnalité dominant, une coutume particulière, un héritage culturel, un mode vestimentaire ou alimentaire que sais-je ?
On dit par exemple que les Italiens nous ont légué l’opéra (et les pâtes….venues de Chine par Marco Polo), les allemands la philosophie (certains noms raisonnent comme Heidegger, Marx, Engels, Kant…).
Quand on pense aux Égyptiens se sont sans doute les pyramides qui nous viennent immédiatement à l’esprit. Ou encore, si je vous dis « tortillas » on pense aux mexicains et à leurs galettes de maïs. La liste est bien sûr infinie…
Mais qu’est-ce qui peut bien caractériser le peuple vietnamien ?

Le chapeau conique ? les essaims de jeunes filles en áo dài blanc revenant de l’école en vélo ? Les rizières infinies ? Peut-être.
Mais il me semble avoir trouvé ce qui distingue vraiment les vietnamiens des autres.



C’est leur sourire.Qu’en pensez-vous ?

Personnellement, je n’ai pas passé une seule journée au Vietnam sans que des dizaines de personnes m’offrent un sourire sincère.
Bien sur, comme dans tous les pays qui vivent en partie du tourisme, on n’échappe pas au sourire commercial de nos jolies vendeuses.
Mais je ne peux pas oublier les sourires que j’ai reçus à tous les coins de rues : celui de ces magnifiques jeunes femmes aux yeux pétillants, le sourire de ces jeunes hommes au regard joueur et intelligent, les éclats de rires de ses enfants taquins, les sourires édentés de ses vieilles au visage fripé, le sourire fatigué des conducteurs de cyclo-pousses…



Bref, au Vietnam, tout le monde ou presque sourit et je vous avoue que face à tous ses visages joyeux, j’ai vraiment eu la sensation d’exister.
Un proverbe vietnamien dit qu’un « sourire rajeunit de 10 ans celui qui l’a donné ».
Maintenant je comprends pourquoi le Vietnam a l’un des taux de jeunes les plus importants au monde.
Certains diront, oui mais c’est la Thaïlande qui est appelée « le pays du sourire » ?
C’est vrai et je n’ai pas dit que les autres peuples ne souriaient pas.


Mais pour sourire au Vietnam, il faut aussi du courage.
La vie quotidienne des vietnamiens est difficile, il faut travailler dur pour « joindre les deux bouts de baguettes », beaucoup d’enfants circulent toute la journée dans les rues en vendant des chewing-gum ou babioles de toutes sortes, il est courant d’avoir deux activités professionnelles en même temps.
Hoi-An, nous avons fait connaissance avec une femme d’environ 40 ans qui était institutrice la journée et le soir réceptionniste dans un restaurant pour faire vivre sa famille.
Ajoutons que dans ce pays, la vie dans un environnement urbain est également fatigante : bruit, pollution, chaleur…
Et pourtant, la plupart des vietnamiens trouvent encore le moyen de nous encourager avec leur sourire attachant.


On dit que les yeux sont les fenêtres du cœur, mais je pense que le sourire est bien plus que cela.
C’est une ouverture sur notre personne intérieure.
Je dis cela parce que même un aveugle peut sourire.
Son regard est vide mais à travers son sourire il nous fait pénétrer dans un nouvel espace, plein des couleurs qu’il ne verra jamais, plein de fleurs dont il ne connait que l’odeur, plein de formes qu’il ne pourra qu’imaginer, pleins de visages dont le nôtre qu’il ne peut que caresser.
En fait son sourire est une invitation à toucher ses mains, son coeur, son âme



Et bien par son sourire, le vietnamien nous ouvre aussi son âme.
Il nous révèle sa joie de vivre à toute épreuve, nous dévoile une partie du mystère vietnamien, il exprime sa profondeur et son authenticité qui se manifestent aussi dans la poésie et la musique vietnamienne.

Sincèrement, ça ne vous donne pas envie de sourire ?
Vous savez que pour sourire, nous avons tous été dotés de dix-sept muscles faciaux ?
Et bien, je vous dis que les vietnamiens doivent-être très musclés du visage.

Allez, c’est décidé, ce week-end je contact les plus hautes instances, peut-être le Secrétaire Général des Nations-Unis actuel.
Je vais proposer la création d’une nouvelle Organisation Mondiale : l’OMS.
Non, pas l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) mais l’OMS : l’Organisation Mondiale du Sourire.
Cette organisation aura pour objectif principal d’évaluer la valeur et la richesse d’un peuple non pas en fonction des indices économiques actuels (PNB, PIB, RNB…) mais en fonction de sa capacité à produire et transmettre joie et courage.
Les habitants de ces pays toucheraient un salaire minimum, le SMIC : Sourire Maximum pour Intelligents Courageux.



Vous imaginez, toutes nos valeurs seraient inversées, la face du monde changeraient et deviendrait souriante.
Au lieu de ressembler à une larme qui coule dans l’univers, la terre prendrait la forme ovale d’un sourire épanoui. Les pays les plus pauvres seraient les plus nantis.Les habitants des favélas et des taudis urbains du Vietnam (9,2 millions de vietnamiens vivent actuellement dans des bidonvilles) deviendraient les bourgeois d’un nouveau monde.
Alors, prêts à faire un petit effort ?
Au rythme d’un muscle par jour et avec un peu d’entrainement, en 17 jours nous pouvons produire un sourire magnifique.
Mais attention, pas n’importe quel sourire, un sourire vietnamien bien sûr !




No Response to "Le sourire au Vietnam"

_______________

S'engager

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Suivre le blog par e-mail

Certains des documents reproduits sur ce site ne bénéficient pas d'autorisation explicite et/ou écrite. Si vous êtes ayant-droit et que vous refusiez la publication de documents sur le site, écrivez un courriel à corsaire66@gmail.com

Ce blog ne contient aucune publicité et n'accepte aucune annonce commerciale. Si vous remarquez un lien brisé ou une erreur, vous pouvez le signaler en envoyant un courriel à Blogger. L'auteur ne peut en garantir l’exhaustivité ou l’absence de modification par un tiers (intrusion, virus).

© 2006-2017 Carnet de vie. Tous droits réservés.