ƒ Le bonheur au bout du chemin (Série TV) | Carnet de vie

Le bonheur au bout du chemin (Série TV)



A nos enfants, nous pouvons leur transmettre des valeurs comme la solidarité, la fraternité ou la spiritualité... Moi, je transmettrai à mes fils et à ma fille, le romantisme.


La première fois que j'ai vu cette série télé, j'avais à peu près l'âge de son héroïne, Anne Shirley. En grandissant, d'autres épisodes de cette "saga" se sont ajoutés, avec l'héroïne qui prenait elle aussi quelques années, comme moi. En déménageant, je suis tombée sur la K7 que ma petite soeur adorée avait enregistré pour moi, la dernière suite de cette saga (que j'avais loupé), où l'héroïne était devenue adulte. La circonstance l'oblige, de cette superbe saga, je dois parler. Tout le clan chez moi avait suivi l'histoire de cette fille, très "fantaisiste" et "hautement romantique". Frères et soeurs, nous avons tous, si je puis dire, pratiquement "grandi avec elle"... Bon, j'en fais un peu trop là... Quoiqu'il en soit, cela nous a offert de beaux moments de "dépaysement"... à tel point que j'avais été frappée d'une prenante obsession pour le Canada, pays où vivait l'héroïne et où, du coup, je voulais moi aussi habiter. J'ai trouvé un article d'un autre bloggeur qui parle très bien de ce sujet.




***************

Quand "être naturel" signifie "aspirer vers le Haut"...

Le roman

Les récits autobiographiques ou fortement inspirés de la propre expérience vécue de l'auteur sont souvent les plus marquants, car ils témoignent de quelque chose de véritablement vivant, ce qu'il est plus difficile de réaliser grâce à la seule inspiration, dont font toutefois preuve quelques rares écrivains et dramaturges.

Le roman "Anne of green gables" (Anne de la maison aux pignons verts) est l'œuvre majeure de l'auteur Lucy Maud Montgomery. Elle dévoile la vie d'une jeune orpheline (Anne Shirley), sur l'île du Prince Edouard, au Canada, où l'alchimie de la magie du lieu et de la fraîcheur du personnage principal sont les principaux ingrédients de son succès.


Le Film

L'histoire d'Anne est une suite d'une dizaine d'ouvrages, dont les trois premiers ont déjà été portés à l'écran (en 1987, 1989, et 1998), sous le titre français "le bonheur au bout du chemin".

Pour chacun, aussi, s'il le veut, le bonheur est au bout du chemin...

La force du personnage réside pour une part dans son indéfectible bon vouloir.
Dans la plupart des films où les personnages font preuve d'une certaine ouverture de cœur, l'intérêt est d'observer comment un être humain peut agir dans le sens du bien. Ici, même si cela est aussi le cas, l'accent est davantage mis sur la capacité du personnage à transformer son entourage.
Ainsi, même si peu nombreux sont déjà ceux qui agissent pour le bien, encore plus rares sont ceux qui parviennent à le susciter chez les autres.

Anne pourra t-elle "dompter" la sévère Mlle Brooke?...That is the question!

Cela pourrait toutefois sembler un peu surfait si l'attitude de l'héroïne semblait trop voulue. Mais c'est agissant en tout de manière entièrement naturelle, spontanément et sans arrières pensées (ce qui n'est pas toujours, du fait du manque de tact de la jeunesse, sans provoquer de heurts), que se produit un changement chez tout le monde (ou presque), à son contact.
La première manifestation évidente dans le comportement d'un être humain naturel réside dans sa faculté d'accueillir. Très rares sont ceux chez qui cette faculté de vivre au présent – c'est-à-dire d'accueillir pleinement chaque événement de la vie, grand ou petit, et de le vivre instantanément, dans toute sa force, parce que non prisonniers de la rumination mentale omniprésente plus ou moins consciente, dont la quasi-totalité des êtres humains souffrent – existe encore.

L"accueillir" c'est...

Quand rien d'autre ne compte que ce que l'on fait, dans l'instant.

c'est aussi

De se laisser envahir par le silence extérieur...et intérieur.

mais encore

D'éprouver une joie pure, tout simplement.

*********************


La série existe en DVD sur trois périodes. (avec Megan Follows dans le rôle d'Anne)
L'oeuvre est intéressante car elle est inspirée de la vraie vie de la romancière elle-même, qui l'a écrite. (c'est la seule chose qui m'intéresse dans un livre, qu'il soit tiré de faits réels) Les deux premières périodes (enfance et adolescence) sont très drôles et "tendres". Les "délires" romantiques de l'héroïne sont réjouissants, car très "éthérés", particulièrement originaux, et aussi parce qu'Anne est complètement incorrigible dans ses besoins d'exaltation (l'exaltation, c'est bien le propre du romantisme, sans cela, le romantisme ne serait pas le romantisme) . Elle partage sa passion de la poésie, de la littérature avec sa meilleure amie et ses autres camarades de "jeu", mais cela fait plutôt sourire le garçon, amoureux d'elle. La dernière période est plus sombre, car l'héroïne, pour trouver l'homme qu'elle aime, porté disparu au combat pendant la première guerre mondial, doit traverser seule l'Europe, sous les feux des fusils et des canons. 
Que l'on soit au paradis ou en enfer, l'idéalisme, le romantisme, c'est nous qui le répandons. Chaque être est maître de son coeur. Beauté ou noirceur, notre coeur porte ce que nous lui apportons, que le monde autour de nous soit doux ou violent. Chacun est le seul gardien de son coeur.... et donc seul garant du romantisme dans sa vie.


Sur l'histoire, lire l'article de Wikipédia : Anne... La Maison aux Pignons Verts

No Response to "Le bonheur au bout du chemin (Série TV)"

_______________

S'engager

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Suivre le blog par e-mail

Certains des documents reproduits sur ce site ne bénéficient pas d'autorisation explicite et/ou écrite. Si vous êtes ayant-droit et que vous refusiez la publication de documents sur le site, écrivez un courriel à corsaire66@gmail.com

Ce blog ne contient aucune publicité et n'accepte aucune annonce commerciale. Si vous remarquez un lien brisé ou une erreur, vous pouvez le signaler en envoyant un courriel à Blogger. L'auteur ne peut en garantir l’exhaustivité ou l’absence de modification par un tiers (intrusion, virus).

© 2006-2017 Carnet de vie. Tous droits réservés.