ƒ IMAGINE ME & YOU | Carnet de vie

IMAGINE ME & YOU

"L’amour peut être pur, platonique, passionné, plus fort que tout, violent, il peut vous sauver, vous perdre, vous étouffer, vous faire chanter, vous faire peur, ou vous faire rêver mais il survient toujours sans que l’on s’y attende et fait ce qu’il veut !" 


La chanson Deliver Me est un classique de ma playlist. Le film Imagine Me & You me tente. Un Youtubeur les a réuni.



Mais le ton que je préfères,.... ROCK N ROLL She's the one !






Présentation

La première fois que j’ai rencontré celle qui allait devenir ma femme, le coup de foudre a été immédiat. Elle arrivait à une réunion pour parler d’un projet que j’avais écrit. Elle est entrée dans la pièce et ce fut en moi comme une explosion. Tout à coup, j’étais accro et dix ans plus tard, je le suis toujours. C’était notre première rencontre, mais je l’avais déjà vue dans des films puisqu’elle est actrice. Je me suis demandé si le fait qu’elle soit connue m’avait influencé, si la puissance de ma réaction n’était pas uniquement due à tout ce qu’elle m’avait fait éprouver avant au cinéma. Comment distinguer ce qui provient de l’instinct de ce qui résulte de l’intellect ? Quoi qu’il en soit, elle est entrée et nous ne nous sommes plus quittés. C’est la seule chose qui compte. Des années plus tard, lorsque je me suis mis en tête d’écrire sur l’amour, j’ai repensé à cette première rencontre. Tout ce que j’avais fait pour me préparer m’est revenu, le soin avec lequel je m’étais rasé et le temps que j’avais mis à choisir mes vêtements ! Je n’oublierai jamais l’instant où elle a passé la porte. Mon cœur s’est arrêté, puis il a repris quelques instants plus tard, désormais condamné à battre au même rythme que le sien.Dans mon film, tout est différent. Pour commencer, le personnage est une femme, Rachel. Le jour où elle va s’engager avec celui qu’elle considère comme un mari idéal, ce qu’il n’est pas loin d’être, elle croise du regard quelqu’un que son cerveau n’a pas choisi, mais que son cœur ne pourra plus jamais oublier. Il lui faudra du temps pour l’admettre et rien ne sera simple. Heureusement, sinon ce film serait un court métrage ! Ce film parle d’une passion que rien ni personne ne parvient à étouffer.Pendant la préparation, nous avons beaucoup discuté de la façon dont il fallait filmer l’instant où tout bascule. Ce coup de foudre, nous y avons réfléchi sous tous les angles. Comment le jouer ? Comment le monter ? Quelle musique choisir ? Ce processus m’a amené à prendre conscience que ce n’était pas cette scène précise ni tous les artifices que nous pouvions imaginer qui convaincraient le public que quelque chose de spécial se produisait à cette seconde-là. Il fallait que le reste du film et le parcours des protagonistes y conduisent. Je devais arriver à convaincre que ces deux personnages devaient être ensemble, que c’était une évidence. A cette condition, il devenait possible de croire à leur coup de foudre. L’amour au premier regard, et c’est son paradoxe, se différencie aussi du désir par le fait qu’il dure.Il n’en restait pas moins que ce moment unique devait être beau, fort, un de ceux qui changent une vie, comme ce fut le cas pour moi, alors que je n’ai toujours pas compris ce qui s’était réellement produit à ce moment-là. Avons-nous été les jouets de nos hormones ? Mon cerveau a-t-il été noyé de sécrétions chimiques auxquelles je n’ai fait que réagir ? Ou est-ce que j’ai réellement perçu son âme à travers son regard ? Après tout, qu’est-ce que ça peut faire ? La seule chose qui compte c’est ce qui est arrivé, tout ce que cela a déclenché dans nos vies. T.S. Eliot disait qu’il ne fallait pas trop étudier l’amour, qu’il ne fallait pas chercher à rationaliser la magie.Cela mettrait en péril ce sentiment magnifique, qui quelle que soit sa cause, Dieu merci, existe.

Ol Parker




Le bonheur fait aussi des ravages

L’amour peut être pur, platonique, passionné, plus fort que tout, violent, il peut vous sauver, vous perdre, vous étouffer, vous faire chanter, vous faire peur, ou vous faire rêver mais il survient toujours sans que l’on s’y attende et fait ce qu’il veut !

Cette comédie est écrite par l’un des jeunes talents britanniques les plus prometteurs, Ol Parker, qui réalise ici son premier film. Après avoir écrit de nombreux succès, il rencontre celle qui va devenir sa femme, l’actrice Thandie Newton et cherche à écrire sur la mystérieuse alchimie de l’amour et de tout ce qu’elle peut impliquer. Se souvenant de la façon dont il avait rencontré sa femme, Ol Parker a décidé de parler d’un coup de foudre, dont le contexte et les conséquences vont bouleverser la vie d’une jeune femme.
Ol Parker : « Lorsque j’écris, je raisonne en termes de thème et non d’intrigue. L’histoire se construit ensuite autour des sentiments. Je voulais parler de la puissance de l’amour et de notre impuissance lorsque nous y sommes soumis. Je me suis mis à imaginer le pire moment pour voir exploser ce sentiment magnifique. La réponse m’est apparue évidente : il fallait que ce soit le jour d’un mariage… »
Non seulement Rachel tombe amoureuse de quelqu’un d’autre que son mari, Heck, mais en plus il s’agit d’une femme, la fleuriste venue décorer son propre mariage. Ol Parker : « La situation était encore plus forte. Le fait que ce coup de foudre concerne deux femmes accentuait l’idée de la toute-puissance du sentiment. Au-delà de tous les archétypes, je souhaitais que cette comédie puisse toucher tous les publics. »
Sophie Balhetchet, productrice : « J’ai lu le script d’une traite. Au début, j’ai d’abord été enthousiasmée par le ton, la vivacité et par l’originalité des situations, mais je me suis rapidement attachée aux personnages et je souhaitais savoir ce qui allait leur arriver. Ol Parker a réussi l’alliance de la comédie et de l’émotion, il parle de choses sérieuses qui nous touchent tous mais avec un humour et une humanité rares. Son film parle de l’amour, de ce que l’on risque en le laissant filer et de ce qu’il implique, si vous vous y accrochez. C’est une comédie dans la plus pure tradition du genre mais avec une approche différente. Ol Parker a joué avec les codes pour mieux s’en libérer. Son histoire interpelle chacun. »
Andro Steinborn, également producteur : « J’ai lu le scénario dans un café à Berlin. Je ne pouvais pas m’empêcher de rire. Les dialogues étaient brillants, les situations atypiques et au-delà de tout, il y avait une vraie émotion derrière la comédie. »
Pour le producteur Barnaby Thompson, l’équilibre entre l’humour et l’humanité était la première qualité du scénario : « Beaucoup d’éléments démarquent le film de ce qui s’est déjà fait dans le genre. Qu’il soit question d’un amour entre deux femmes, que les personnages ne soient pas des caricatures et qu’il y ait de vrais enjeux dans l’intrigue constituaient d’indéniables points forts. »

Victimes de l'amour

Pour incarner Rachel, la jeune femme dont la vie bascule le jour de son mariage, Ol Parker a choisi Piper Perabo.
Ol Parker : « Piper dégage vraiment l’énergie et le charme qu’il fallait pour le personnage. Elle a cette fougue, cette volonté de bien faire qui caractérisent Rachel. Je savais qu’elle pourrait jouer les doutes, les élans, toute la gamme par laquelle Rachel va passer. Piper est non seulement une personne très sensible mais elle a également un vrai don pour la comédie. Elle saisit instantanément le tempo des situations, sans jamais perdre l’émotion. »
Piper Perabo : « J’avais très envie de jouer Rachel. C’est une jeune femme attachante qui pense se connaître et croit pouvoir maîtriser sa vie. Elle va découvrir que ce n’est pas vrai ! Au-delà de ce qu’elle avait prévu, elle va se révéler et aller au bout d’elle-même. Le scénario était drôle et bouleversant. C’est le parcours d’une femme, de ses proches, tous confrontés à quelque chose qui les dépasse. Rachel va tout tenter pour échapper à ce sentiment qui la submerge mais elle n’y parviendra pas, pour notre plus grand bonheur ! »
Piper Perabo était aussi heureuse de retrouver Lena Headey, avec qui elle avait déjà joué dans La CrypteLena Headey interprète Luce, la fleuriste qui va vivre une passion avec Rachel. L’actrice avait déjà joué dans un film écrit par Ol ParkerLena Headey : « Je connais son style, son esprit. Ol est quelqu’un de profondément humain. Derrière les situations les plus délirantes et les plus drôles, il est capable de faire passer des sentiments incroyablement vrais. Il ne sacrifie jamais l’authenticité de ses personnages, même dans les purs moments de comédie. »

Ol Parker : « Luce est plus qu’une fleuriste. Elle met tout ce qu’elle est dans son travail et qu’il s’agisse d’un enterrement, d’un anniversaire ou d’un mariage, elle s’efforce toujours d’apporter plus que de jolis bouquets. Son activité trahit sa sensibilité et c’est un des éléments qui vont toucher Rachel. »
Matthew Goode, remarqué dans le film de Woody Allen, Match Point, joue Heck, le futur mari de Rachel. Ol Parker : « Pour ce rôle, il fallait quelqu’un capable d’être immédiatement sympathique. Matthew lui apporte beaucoup, il fait de lui quelqu’un de drôle sans être ridicule, touchant sans être pleurnichard. Il fallait pouvoir jouer tout cela. Heck n’est pas un raté. Il affronte la situation avec une sorte de flegme et beaucoup d’affection pour Rachel. »
Matthew Goode : « Je suis certain que les spectateurs masculins du film vont plaindre Heck ! C’est le plus vieil ami de Rachel et c’est un type bien. Paradoxalement, ce qui va se passer va l’amener, lui aussi, à sortir de ses petits schémas bien préparés pour aller vers ce qui lui va vraiment. A quelque chose malheur est bon, mais avant d’en arriver à dire ça, il va souffrir un peu ! Je crois que la clé du personnage est dans son écoute et dans son respect pour les autres. Il comprend ce que ressent Rachel. Il sait qu’il ne pourra pas lutter contre un sentiment qui la dépasse elle aussi. »

Source : Cinemotions




Soundtracks for
Imagine Me & You (2005)



2 Response to IMAGINE ME & YOU

_______________

S'engager

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Suivre le blog par e-mail

Certains des documents reproduits sur ce site ne bénéficient pas d'autorisation explicite et/ou écrite. Si vous êtes ayant-droit et que vous refusiez la publication de documents sur le site, écrivez un courriel à corsaire66@gmail.com

Ce blog ne contient aucune publicité et n'accepte aucune annonce commerciale. Si vous remarquez un lien brisé ou une erreur, vous pouvez le signaler en envoyant un courriel à Blogger. L'auteur ne peut en garantir l’exhaustivité ou l’absence de modification par un tiers (intrusion, virus).

© 2006-2017 Carnet de vie. Tous droits réservés.