ƒ Abbé Pierre | Carnet de vie

Abbé Pierre

Citations



  • "Si vous revenez demander à ces travailleurs un permis de construire impossible avec leur faible salaire, je vous avertis, je convoque la presse, la radio, le cinéma, je mets mon écharpe de député, mon étole de curé par dessus, et puis je prends un pot de peinture, j'affiche leurs actes de naissance, et j'écris dessus "PERMIS DE VIVRE"
  • "Quand la loi est ainsi faite que, pour les travailleurs, avec leur salaire légal, il est impossible d'avoir un logis pour abriter humainement un foyer, un berceau, ce n'est pas d'entreprendre une construction sans permis, c'est la loi qui est illégale. Ce n'est pas aux hommes de s'écraser devant la loi. C'est à la loi de se changer pour répondre aux droits de l'homme".
  • « Il ne faut pas faire la guerre aux pauvres, mais à la pauvreté. »
  • « Sur ma tombe, à la place de fleurs et de couronnes, apportez-moi les listes de milliers de familles, de milliers de petits enfants auxquels vous aurez pu donner les clés d’un vrai logement. »
  • « Dites-leur d’écrire : il a essayé d’aimer. », répondit l’abbé Pierre quand on lui demanda ce qu’il voudrait qu’on inscrivît sur sa tombe.
  • « Il ne faut pas attendre d'être parfait pour commencer quelque chose de bien. »
  • « De temps en temps, faire ce qui ne se fait pas, ça fait du bien. »
  • « Nous avons autant besoin de raisons de vivre que de quoi vivre. »
  • « Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant les chiffres. »
  • « On ne peut pas, sous prétexte qu’il est impossible de tout faire en un jour, ne rien faire du tout. » [1]
  • « Quand on s’indigne, il convient de se demander si l’on est digne. » [1]
  • « C’est tellement complexe un homme et, jusqu’au dernier instant, tellement inachevé ! »
  • « L’enfer, c’est les autres, écrivait Sartre. Je suis intimement convaincu du contraire. L’enfer, c’est soi-même coupé des autres.»
  • " Il y a des jours sans Dieu comme il y a des jours sans soleil. "
  • « Le rôle de tout être humain, c’est de faire la preuve que le monde n’est pas sans raison. »
  • « La vie est plus belle que la prudence. » [1]
  • À propos de Jean-Marie Le Pen : « Je lui ai dit deux fois Ta gueule, et je le répéterai indéfiniment, tant que j'aurai un souffle de vie. »
  • Il n'a pas toujours été tendre envers ceux qui l'idolâtraient : « C'est souvent leur façon inconsciente de se dérober à leur véritable devoir. »
  • « La politique, ça consiste uniquement à savoir à qui on va prendre du fric et à qui on va le donner. » [2]
  • À propos de Nicolas Sarkozy, durant la crise des banlieues et alors qu'il se trouvait dans un quartier défavorisé : « Mais est-ce qu'il s'inquiète de la sécurité de vous, ou de la sécurité des bourgeois des avenues riches de Paris ? »
  • « Et quand le soir dans vos belles maisons, vous allez embrasser vos petits enfants avec votre bonne conscience, au regard de Dieu, vous avez probablement plus de sang sur vos mains d'inconscient que n'en aura jamais le désespéré qui a pris des armes pour essayer de sortir de son désespoir. »
  • À la question : « Qu'aimeriez-vous entendre Dieu vous dire à votre arrivée ? », il avait répondu : « Va vite te débarbouiller et prendre ta place au banquet ! »
  • « Si vous voulez faire une vacherie à quelqu'un, rendez-le célèbre. »
  • « Admettons que je fasse partie du paysage. Mais que l'on n'attende pas de moi que je reste tranquille. »
  • « L'oisiveté rend fou. Il ne suffit pas de manger pour vivre, mais il faut se sentir utile. »
  • « Un homme a absolument le droit, s'il n'a pas de toit et s'il voit un logement vide, de l'occuper. Les squatters ont un droit moral. »
  • « L'emploi, c'est comme le pain, ça se partage »
  • « Si tu refuses le préservatif, tu es un salaud. »
  • « Ce n'est pas avec des moyens policiers et des armes que l'on empêchera les pauvres de s'installer chez nous. »
  • « Je vois fleurir avec éblouissement la plus petite fleur sur ce tas de fumier qu'est l'humanité. »
  • « Plus j'avance en âge et plus je suis convaincu qu'il y a deux choses essentielles dans la vie à ne pas rater : aimer et mourir. »
  • « Un sourire coûte moins cher que l'électricité mais donne autant de lumière. »
  • Lors du parrainage de l'école 3A à Lyon en 2000 : "En voulant unir le business et le développement, n'oubliez jamais de parler des exclus de notre temps. La vie, c'est un peu de temps donné à des libertés pour apprendre à aimer."

2 Response to Abbé Pierre

_______________

S'engager

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Suivre le blog par e-mail

Certains des documents reproduits sur ce site ne bénéficient pas d'autorisation explicite et/ou écrite. Si vous êtes ayant-droit et que vous refusiez la publication de documents sur le site, écrivez un courriel à corsaire66@gmail.com

Ce blog ne contient aucune publicité et n'accepte aucune annonce commerciale. Si vous remarquez un lien brisé ou une erreur, vous pouvez le signaler en envoyant un courriel à Blogger. L'auteur ne peut en garantir l’exhaustivité ou l’absence de modification par un tiers (intrusion, virus).

© 2006-2017 Carnet de vie. Tous droits réservés.