ƒ Tes yeux | Carnet de vie

Tes yeux

Devant l'infini du Cosmos, on se sent "rien", mais lorsque que nos yeux croisent le regard de l'être aimé, l'infini du Cosmos n'est rien.








Through Her Eyeby *Hoydadi

Devant l'infini, le monde perd son prix.
Mon infini, c'est la lumière au fond de tes yeux
La solitude du Cosmos, c'est la mélancolie
qui voile devant moi la pureté de tes yeux.
Les beautés de la Terre gardent leur éclat
tant que sur moi brillent tes yeux.
Dans mon espace, que tout soit immobile ou froid,
Une étoile qui y naît, c'est ma plus belle aurore,
chaque jour qui se lève et où s'ouvrent tes paupières.
Tourbillon de douceur, constellation d'azur et d'or,
ton regard rayonne sur moi toute ta lumière,
le soleil de ton âme pénètre en mon coeur,
et le noir se remplit de milliards de lueurs,
mon néant se parsème de ces milliards de couleurs,
mon infini, c'est la lumière au fond de tes yeux.









Image Cosmos : linternaute.com

1 Response to Tes yeux

_______________

S'engager

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Suivre le blog par e-mail

Certains des documents reproduits sur ce site ne bénéficient pas d'autorisation explicite et/ou écrite. Si vous êtes ayant-droit et que vous refusiez la publication de documents sur le site, écrivez un courriel à corsaire66@gmail.com

Ce blog ne contient aucune publicité et n'accepte aucune annonce commerciale. Si vous remarquez un lien brisé ou une erreur, vous pouvez le signaler en envoyant un courriel à Blogger. L'auteur ne peut en garantir l’exhaustivité ou l’absence de modification par un tiers (intrusion, virus).

© 2006-2017 Carnet de vie. Tous droits réservés.