ƒ Accoucher sans péridurale c'est possible! | Carnet de vie

Accoucher sans péridurale c'est possible!

Parce que je l'ai fait trois fois, parce que je n'aurais voulu pour rien au monde vivre ce miracle de la vie autrement que "naturellement", je vous laisse cet autre témoignage d'accouchement sans péridurale, qui explique comment c'est possible.

Article de canoe.ca :
Sophie Desjardins, professeure de yoga

Aujourd'hui plus de 90% des femmes accouchant en milieu hospitalier le font sous péridurale alors que la majorité d'entre elles n'en auraient aucunement besoin. Il y a une croyance qui nous dit qu'un accouchement DOIT se vivre sous péridurale. Sinon, c'est de choisir la souffrance pour la souffrance (un peu comme du masochisme). Certaines diront «nous ne sommes plus au Moyen Âge; on ne se fait pas arracher une dent à froid donc pourquoi vivre un accouchement à froid?» Je suis certaine que ces mots vous disent quelque chose. Mais peut-on vraiment comparer une dent cariée à un enfant qui est prêt à quitter l'utérus pour venir au monde? Personnellement, mes accouchements ont été des expériences qui m'ont aidée à comprendre et à aimer la vie de façon à la fois mystique et animale. Je ne peux pas en dire autant de mes visites chez le dentiste!

Aujourd'hui, quand je me remémore la naissance de mes enfants, je suis reconnaissante d'avoir pu vivre ce tournant de leur vie avec eux. Je suis persuadée que nous avons traversé cette épreuve avec succès parce que nous étions ensembles. Nous l'avons vécu avec tous nos moyens. Ces expériences ont fait que ma confiance en moi-même en eux et en la vie n'a pas de limite. Après avoir vécu ces accouchements avec toute l'intensité que cela implique, TOUT est possible! Est-ce que cela en aurait été autant si j'avais pu jouer une partie de carte durant leur naissance?


Je ne condamne pourtant pas la péridurale; ce que je condamne est le fait qu'on la banalise… La péridurale est opportune voire même salutaire dans certains cas, mais elle est et sera toujours une intervention. Dans un accouchement (comme dans plusieurs phénomènes de la vie) chaque intervention crée le risque qu'il y ait d'autres interventions. Il suffit de lire Hélène Vadeboncoeur ou Isabelle Brabant pour comprendre un peu plus ce que ça implique. Le fait qu'on la banalise implique que nous avons très peu d'estime et de respect pour notre espèce et pour nos enfants!

Il y a bien sûr certaines femmes qui ont le désir de vivre un accouchement naturel et qui n'y parviendront pas, parce qu'elles vivent un trop grand stress durant le travail, qui freine la sécrétion d'endorphines. Ce stress peut bien sûr être causé par plusieurs facteurs:

  1. elles n'ont pas le support adéquat durant le travail;
  2. elles refusent la douleur et résistent;
  3. un doute ou une difficulté d'abandon empêche le col de l'utérus de se dilater complètement.

Si vous souhaitez vivre un accouchement dans une totale communion avec votre enfant, et donc sans péridurale, mettez tous les moyens de votre côté.

Avant l'accouchement
  • Préparez-vous physiquement. Tout en reconnaissant et en respectant vos limites, assurez-vous d'être active durant votre grossesse.
  • Soyez réceptive envers votre bébé. Parlez à votre bébé. Méditez.
  • Faites quelques exercices simples de respiration. Le meilleur exercice qui soit est l'ÉCOUTE de sa propre respiration. À tous moments observez votre respiration, les mouvements de la cage thoracique et de l'abdomen.
  • Soyez consciente de vous-même. Qu'est-ce qui vous donne confiance? Qu'est-ce qui vous détend? Qu'est-ce qui vous rassure? Qu'est-ce qui vous permet de persévérer dans des situations difficiles?
  • Faites un plan de naissance décrivant l'accouchement que vous voulez vivre. Indiquez ce qui est important pour vous et les éléments susceptibles de vous aider à vous détendre. Lors de l'accouchement, apportez ce plan avec vous, pour le personnel hospitalier.

Durant l'accouchement
Afin d'éviter une péridurale, vous devez endormir la douleur par vos propre moyens en sécrétant vos endorphines. Voici quelques conseils qui vont vous aider à aller dans ce sens.

  • Oubliez tous les exercices. Rappelez-vous que vous vivez un moment ultime de votre vie et de la vie du bébé. Ayez confiance en vous-mêmes, en vos forces que vous ne soupçonnez pas.
  • Reprenez contact avec votre respiration: ÉCOUTEZ-LA! Rien de plus. Oubliez les exercices compliqués et élaborés.
  • Visualisez. Retrouvez en vous-même des images qui vous réconfortent (ex: un courant d'eau, une couleur, la contraction sous l'aspect d'un vague, le col qui se dilate, le bébé qui s'en vient, etc.).
  • Parlez au bébé. Rappelez-vous que vous êtes ensembles.
  • ACCEPTEZ les contractions! Acceptez la douleur. Elle est inévitable. Elle est bénéfique puisqu'elle vous guide, le bébé et vous, vers la fin de l'épreuve, vers une autre étape de votre vie. Respirez consciemment ou profondément quand la contraction s'amène.
  • Si ça peut vous aider à vous détendre, écoutez une musique que vous aimez.
  • Ne vous projetez pas trop loin dans le temps. Vous pourriez vous décourager si le travail évolue lentement. Revenez au moment présent.
  • Si les gens qui vous entourent sont respectueux, doux et encourageant… Nourrissez-vous de cette énergie. Elle vous aidera! Si au contraire pour quelques raisons que ce soit vous vous sentez agressée… Visualisez-vous dans une bulle qui ne contient que vous, votre bébé et votre conjoint afin de ne pas laisser les éléments stressants vous priver de vos endorphines.
  • Que vous viviez, ou non, votre premier accouchement, préparez vous du mieux que vous pouvez. Et si en cours de route vous décidiez d’opter pour une péridurale; assurez-vous que c'est là VOTRE choix et soyez en paix avec ce choix.

Un accouchement est un événement qu’on doit vivre avec le plus d'humilité et d'honnêteté qu'il vous en est permis de le faire.


No Response to "Accoucher sans péridurale c'est possible!"

_______________

S'engager

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Suivre le blog par e-mail

Certains des documents reproduits sur ce site ne bénéficient pas d'autorisation explicite et/ou écrite. Si vous êtes ayant-droit et que vous refusiez la publication de documents sur le site, écrivez un courriel à corsaire66@gmail.com

Ce blog ne contient aucune publicité et n'accepte aucune annonce commerciale. Si vous remarquez un lien brisé ou une erreur, vous pouvez le signaler en envoyant un courriel à Blogger. L'auteur ne peut en garantir l’exhaustivité ou l’absence de modification par un tiers (intrusion, virus).

© 2006-2017 Carnet de vie. Tous droits réservés.