ƒ Birmanie - Les Etats-Unis financent la junte | Carnet de vie

Birmanie - Les Etats-Unis financent la junte


Des pagodes sans moines en Birmanie, par Dominique Dhombres
LE MONDE | 05.10.07 | 14h01 • Mis à jour le 05.10.07 | 14h01

Où sont les moines ? CNN posait cette question, jeudi 4 octobre, en diffusant des images filmées clandestinement en Birmanie. On pénétrait dans une des grandes pagodes de Rangoun, à l'intérieur de laquelle se trouvent habituellement des centaines de moines. Ils n'étaient que trois. A l'extérieur, des soldats montaient la garde. De nombreux moines ont été arrêtés, et les autres se sont enfuis, craignant de subir le même sort, disait un étudiant. Le contraste est évidemment frappant avec le spectacle, une semaine plus tôt, de milliers de moines bouddhistes en robe safran, parcourant les rues de la capitale et dénonçant la junte militaire au pouvoir. Selon un témoin, les arrestations nocturnes se poursuivent, visant tous ceux qui ont été identifiés, sur des photographies ou des vidéos, comme ayant participé au mouvement de protestation. CNN montrait également une scène de répression de rue contre des civils. On voyait un officier hilare commandant à ses hommes de faire monter un par un dans un camion des manifestants qui tiennent leurs mains croisées au-dessus de leur tête.
(...)
"Aung San Suu Kyi a appelé au conflit, à une ruine complète du pays, à des sanctions économiques et à d'autres sanctions. Si elle abandonne ces demandes, le général Than Shwe pourra la rencontrer personnellement", disait la présentatrice. L'opposante n'a évidemment jamais souhaité la ruine de son propre pays. Un expert de CNN notait que le terme utilisé pour la désigner était une marque de respect, ce qui est tout à fait inhabituel. Aung San Suu Kyi est assignée à résidence dans sa propre maison et n'a plus été vue en public depuis quatre ans. Elle a ainsi passé, cloîtrée chez elle, douze des dix-huit dernières années. La chaîne américaine d'information en continu donnait la parole à des spécialistes de la région, qui se montraient très pessimistes sur une volonté réelle des militaires au pouvoir de vraiment négocier avec l'opposition démocratique.


RFI Actualité - Une envoyée américaine au coeur de la junte

Fin septembre, George W. Bush annonçait le renforcement des sanctions à l'encontre de la junte. L'interdiction de visa est désormais élargie aux responsables de violations des droits de l'homme les plus flagrantes, tout comme à leur famille.

Ces mesures s'ajoutent à celles déjà prises par les Etats-Unis dans le passé, comme l'embargo sur les produits birmans ou le gel des avoirs de la junte.

Des sanctions qui, même si elles ont plus tendance à frapper la population que les généraux, estiment certains analystes, représentent en tout cas l'initiative la plus concrète venue de l'étranger. Le président américain a d'ailleurs appelé l'ONU à se joindre à ses efforts pour faire cesser « le règne de la peur ».

Des millions de dollars de recettes

Pourtant, en parallèle, de nombreuses compagnies américaines opèrent toujours dans le pays et assurent des revenus substantiels au régime militaire. On citera par exemple Baker Hugues et BJ services, deux multinationales basées au Texas, qui travaillent dans l'industrie du pétrole.

Quant au géant Chevron, il a quant à lui participé au développement du complexe gazier de Yanada, qui assure des millions de dollars de recettes à la junte birmane.

La présence économique des Américains en Birmanie reste donc importante, et ce, alors que depuis 1997, Washington interdit à ses compagnies d'engager de nouveaux investissements dans le pays.


Mobilisation en faveur du mouvement démocratique

http://www.info-birmanie.org/

http://www.birmanie.net/

http://www.burmacampaign.org.uk/

http://www.ibiblio.org/freeburma/assk/assk.html

http://www.soros.org/initiatives/bpsai

http://www.freeburmacoalition.org/

http://www.karen.org/

No Response to "Birmanie - Les Etats-Unis financent la junte"

_______________

S'engager

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Suivre le blog par e-mail

Certains des documents reproduits sur ce site ne bénéficient pas d'autorisation explicite et/ou écrite. Si vous êtes ayant-droit et que vous refusiez la publication de documents sur le site, écrivez un courriel à corsaire66@gmail.com

Ce blog ne contient aucune publicité et n'accepte aucune annonce commerciale. Si vous remarquez un lien brisé ou une erreur, vous pouvez le signaler en envoyant un courriel à Blogger. L'auteur ne peut en garantir l’exhaustivité ou l’absence de modification par un tiers (intrusion, virus).

© 2006-2017 Carnet de vie. Tous droits réservés.