ƒ Aung San Suu Kyi, la marche vers la Paix | Carnet de vie

Aung San Suu Kyi, la marche vers la Paix


Birmanie: 20.000 manifestants à Rangoun dont environ 10.000 moines
AFP - il y a 1 heure 49 minutes
RANGOUN (AFP) - Environ 10.000 moines bouddhistes, soutenus par un nombre équivalent de sympathisants, manifestaient dimanche à 14H30 (09H00 GMT) dans Rangoun contre la junte militaire, selon des témoins.

(Publicité)

Il s'agit du plus important défilé jusqu'ici à Rangoun. "Nous marchons pour le peuple", ont scandé des bonzes, ajoutant : "nous voulons que la population se joigne à nous".

Les moines bouddhistes en Birmanie qui, pour la première fois, ont fait la jonction ce week-end avec la dirigeante de l'opposition Aung San Suu Kyi, semblent déterminés à maintenir la pression sur le régime militaire.

Dans cette épreuve de force, la plus sérieuse depuis près de 20 ans, les généraux sont clairement sur la défensive, estiment des analystes. Fait exceptionnel, les autorités ont laissé samedi environ 2.000 bonzes et civils passer devant la résidence où Mme Suu Kyi, 62 ans, a été confinée pendant la majeure partie des 18 dernières années.

"La Dame" de Rangoun est brièvement sortie en pleurs pour saluer les moines qui manifestent sans discontinuer depuis mardi dernier dans la plus grande ville de Birmanie. Selon des analystes en Thaïlande, cet événement hautement symbolique constitue un tournant, alors que les premières petites manifestations contre la vie chère avaient été lancées il y a cinq semaines par d'anciens leaders étudiants et des opposants liés à Mme Suu Kyi.

Ce qui avait commencé comme une tentative de protestation contre l'augmentation massive le 15 août des prix des carburants est en train de se transformer en action pacifique de masse contre le pouvoir des militaires qui gouvernent la Birmanie depuis 45 ans.


"S'ils se mettent à réprimer les moines, cela achèvera de mobiliser le reste de la population, y compris certains membres de l'appareil militaire, extrêmement réticents à toucher une institution sacrée et prestigieuse" dans un pays profondément bouddhiste, estime Debbie Stothard, analyste du groupe de pression Altsean Burma, proche de l'opposition en exil. Habituellement, le régime du généralissime Than Shwe ne tolère aucune contestation.

Des dizaines d'opposants ont été emprisonnés dès les premières manifestations dans la deuxième quinzaine d'août.

En 1988, un soulèvement démocratique avait été réprimé dans le sang par la junte précédente. "Le régime est conscient que s'il disperse violemment les manifestations, cela donnera des munitions aux Etats-Unis pour dénoncer la Birmanie" alors que l'Assemblée générale annuelle de l'ONU s'ouvre mardi à New York, note Aung Naing Oo, analyste birman exilé en Thaïlande. "A priori, l'armée ne veut pas de ce scénario".

Selon Win Min, autre spécialiste birman proche de l'opposition et réfugié en Thaïlande, la brève rencontre entre les moines et Mme Suu Kyi semble confirmer que la junte cherche une issue non-violente à la crise. Le régime birman est très proche de Pékin, à qui il vend notamment du gaz, et "il est clair que la junte subit des pressions de la Chine pour régler la question pacifiquement", dit-il.

Il y a dix jours, alors que le ministre birman des Affaires étrangères U Nyan Win se trouvait à Pékin, un haut responsable de la diplomatie chinoise, Tang Jiaxuan, avait souligné "l'espoir sincère" de la Chine de voir la Birmanie "rétablir la stabilité dans sa situation intérieure". "La Chine voit la junte birmane comme la seule institution capable de fournir cette stabilité et, si la junte réprime les bonzes, on peut oublier la stabilité et ça, la Chine n'en veut pas", relève Aung Naing Oo.

L'Inde, dont le ministre du Pétrole Murli Deora était attendu dimanche en Birmanie, a réaffirmé qu'elle ne voulait pas s'ingérer dans les "affaires intérieures" de la Birmanie, en dépit de discrètes pressions occidentales.La rencontre de samedi entre des moines et Mme Suu Kyi est très significative mais il est improbable que "le régime la libère parce qu'il la considère comme une sérieuse menace", conclut Win Min.

Un groupe clandestin s'appelant l'Alliance de tous les moines birmans et qui avait été à l'origine la semaine dernière d'un appel à manifester, a demandé à tous les citoyens d'organiser des veillées devant chez eux pendant 15 minutes de dimanche à mardi.Ce groupe a affirmé que les bonzes conduiraient une "alliance du peuple" qui "luttera pacifiquement contre la dictature militaire malveillante jusqu'à sa chute".



Jim Carrey se mobilise pour Aung San Suu Kyi .




Mobilisation en faveur du mouvement démocratique

http://www.info-birmanie.org/

http://www.birmanie.net/

http://www.burmacampaign.org.uk/

http://www.ibiblio.org/freeburma/assk/assk.html

http://www.soros.org/initiatives/bpsai

http://www.freeburmacoalition.org/

http://www.karen.org/

No Response to "Aung San Suu Kyi, la marche vers la Paix"

_______________

S'engager

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Suivre le blog par e-mail

Certains des documents reproduits sur ce site ne bénéficient pas d'autorisation explicite et/ou écrite. Si vous êtes ayant-droit et que vous refusiez la publication de documents sur le site, écrivez un courriel à corsaire66@gmail.com

Ce blog ne contient aucune publicité et n'accepte aucune annonce commerciale. Si vous remarquez un lien brisé ou une erreur, vous pouvez le signaler en envoyant un courriel à Blogger. L'auteur ne peut en garantir l’exhaustivité ou l’absence de modification par un tiers (intrusion, virus).

© 2006-2017 Carnet de vie. Tous droits réservés.