ƒ Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? | Carnet de vie

Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?



Amour, amitié, solidarité : elles sont là, les priorités, tandis que carrière, argent, et même épanouissement dans un métier ne font plus rêver grand monde.


Le bonheur d’une vie épanouie…. Hommes et femmes, jeunes et seniors, nous en rêvons tous ! Dans un sondage exclusif CSA/ Madame Figaro , les Français plébiscitent plus que jamais les liens privés : la famille, les amis, l’amour. La carrière et la réussite matérielle, elles, ne font plus recette. Être utile, intègre, débrouillard, voici nos nouvelles priorités.

C’est un hymne à la vie privée. À la bulle de l’intime, aux dépens de la sphère professionnelle, qui n’en finit pas d’inquiéter. Et si les deux premiers candidats à l’élection présidentielle se sont mis en tête de replacer la valeur travail au coeur de la campagne, les Français aujourd’hui comptent sur la proximité et la chaleur de leurs proches pour trouver sens et épanouissement dans leur vie. Réussir sa vie, c’est d’abord réussir ses liens, assurent-ils dans ce sondage exclusif CSA/Madame Figaro. « Le lien privé obtient un consensus général », commente pour nous le sociologue François de Singly (1): jeunes, vieux, population peu diplômée ou cadres bardés de titres, concubins, individus mariés, et surtout hommes comme femmes, tous croient en ce tissu rassurant, protecteur et altruiste que composent les liens intimes.

Le triomphe de la famille

Amour, amitié, solidarité : elles sont là, les priorités, tandis que carrière, argent, et même épanouissement dans un métier ne font plus rêver grand monde. « La seule institution qui triomphe est la famille », ajoute François de Singly. La tendance n’est pas nouvelle, elle s’affirme depuis le début des années 90. Ce qui l’est en revanche, c’est la force avec laquelle les hommes eux aussi adhèrent désormais à ces valeurs (47% d’entre eux sont satisfaits d’abord des liens avec leur famille, 54% en font un idéal de vie accomplie). « On n’aurait pas vu un rapprochement hommes-femmes aussi sensible il y a dix ans encore », estime Stéphane Rozès, directeur de CSA Opinions. Pour les hommes aussi, le recentrement sur la sphère privée est devenu la principale promesse de bonheur et d’épanouissement. « Auprès de leurs compagnes, de leurs enfants, de leurs amis, les hommes ont aujourd’hui le sentiment d’apporter, de recevoir et de construire bien davantage que dans leur métier. Les femmes, elles, ajoute Stéphane Rozès, n’ont pas pu perdre ces questions de vue, même en étant de plus en plus présentes dans la vie professionnelle. »

Paru dans Madame Figaro le 24.02.2007, par Viviane Chocas

Vers enfin une conscience du vrai ? Moi qui commençait à broyer du noir... Une nouvelle qui me rend HEUREUSE !!!!

No Response to "Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?"

_______________

S'engager

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Suivre le blog par e-mail

Certains des documents reproduits sur ce site ne bénéficient pas d'autorisation explicite et/ou écrite. Si vous êtes ayant-droit et que vous refusiez la publication de documents sur le site, écrivez un courriel à corsaire66@gmail.com

Ce blog ne contient aucune publicité et n'accepte aucune annonce commerciale. Si vous remarquez un lien brisé ou une erreur, vous pouvez le signaler en envoyant un courriel à Blogger. L'auteur ne peut en garantir l’exhaustivité ou l’absence de modification par un tiers (intrusion, virus).

© 2006-2017 Carnet de vie. Tous droits réservés.