ƒ Ukraine : «Une femme doit être blindée» | Carnet de vie

Ukraine : «Une femme doit être blindée»

Y a rien à faire, ce sont toujours les femmes qui osent apporter du beau et du neuf aux choses.

Parmi elles, Ioulia Timochenko, dont le Figaro a fait une interview :


En 2004, Ioulia Timochenko, 46 ans, était l'égérie de la révolution orange, à Kiev. Nommée à la tête du gouvernement, puis limogée par le président Iouchtchenko, elle dirige aujourd'hui l'opposition ukrainienne (son parti, le Bloc Timochenko, a obtenu 23% des voix aux élections législatives et 119 députés au Parlement). De la difficulté d'être une femme en politique...


Le Figaro Magazine - Après avoir dirigé le gouvernement puis avoir été limogée, vous êtes dans l'opposition. Et votre pire ennemi, Viktor Ianoukovitch, a pris votre place au côté du président Iouchtchenko. Pourquoi ?

Ioulia Timochenko - C'est une équipe disparate, voire désunie qui est arrivée au pouvoir après la révolution orange. L'espoir suscité par ce mouvement populaire n'a pas tenu ses promesses. Autour du Président, dont je fus l'alliée fidèle, s'est constituée une équipe d'oligarques plus intéressés par les affaires que par les réformes. Ces gens-là ont réussi à le convaincre que ma popularité pouvait lui faire du tort. Bref, que j'étais une intrigante qui lorgnait son poste. Quand je lui ai apporté les preuves de leur corruption, il m'a remerciée.

Que vous inspire la désignation de Ségolène Royal à la candidature présidentielle ?

C'est une bonne chose. Quand les femmes prennent le pouvoir - je pense à Margaret Thatcher -, elles font plus d'efforts. Leur travail est sérieux. Parce que leur chemin a été difficile et semé d'embûches. Remarques sexistes, rumeurs diverses : on s'intéresse à tout sauf à votre programme. Il faut être blindée. Je connais et j'apprécie Nicolas Sarkozy. En revanche, je n'ai jamais rencontré Ségolène Royal. Par conséquent, je dis : «Que le (ou la) meilleur gagne !»

Serez-vous présidente un jour ?

En tout cas, je me présenterai aux élections de 2009 et je crois avoir des chances de gagner. Mon but, c'est de faire entrer l'Ukraine dans l'Union européenne. A l'heure où la Turquie frappe à la porte de l'Europe, j'invite les observateurs à visiter notre pays pour leur montrer à quel point nous faisons partie, culturellement et historiquement, de ce continent.


Y a pas qu'en Ukraine, qu'une femme doit être blindée... c'est inévitable, quand on veut faire de grandes choses, à plus forte raison quand on est une femme.

1 Response to Ukraine : «Une femme doit être blindée»

_______________

S'engager

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Suivre le blog par e-mail

Certains des documents reproduits sur ce site ne bénéficient pas d'autorisation explicite et/ou écrite. Si vous êtes ayant-droit et que vous refusiez la publication de documents sur le site, écrivez un courriel à corsaire66@gmail.com

Ce blog ne contient aucune publicité et n'accepte aucune annonce commerciale. Si vous remarquez un lien brisé ou une erreur, vous pouvez le signaler en envoyant un courriel à Blogger. L'auteur ne peut en garantir l’exhaustivité ou l’absence de modification par un tiers (intrusion, virus).

© 2006-2017 Carnet de vie. Tous droits réservés.